Abdessalem Chiki
+212(0)666067251
chikiabdessalam@yahoo.fr
Bab Jief Fès - Maroc

LE OUD RAMAL


Oud-al-Ramal-schema

Le luth Ramal est arrivé au Maroc, d’Andalousie au début du 12ème siècle par l’intermédiaire d’Ibnou Baja. Ecrivain, philosophe, médecin et psychologue.
Apparaissant dans différents styles et différentes formes mais toutefois composé de 4 cordes de couleurs différentes, le luth Ramal s’imposa rapidement au Maroc et dans le monde arabe.

Une codification précise à été établie pour les sonorités du luth Ramal.
Le noir : Dil (do) signifie la terre et l’automne
Le jaune : Hussin (la) signifie le feu et l’été
Le blanc : Maya (ré) signifie l’eau et l’hiver
Le rouge : Ramal (sol) signifie l’air et le prinptemps.

Ibnou Baja vécu près de 30 ans à Fez et mourut selon la légende empoisonné victime de ses pensées philosophiques novatrices…
Il voua sa vie à l’art du Oud et du Luth Ramal, reconnu à cette période comme « le roi des instruments ».
Le Luth Ramal et ses sonorités sont aujourd’hui toujours utilisés à travers la musique andalouse et à des fins thérapeutiques, notamment par le professeur et chercheur Ahmed Chiki.

LE OUD BENHARBIT


Oud-benharbit-photo

Né en 1904 à Fez au Maroc,
Le luthier Mohamed Ben Tahar Benharbit est reconnu comme étant l’un des meilleurs luthier de son époque.
Ses particularités sont la forme dite ovale de la caisse de résonance, la sélection particulière des essences de bois, les ornements et des finitions très soignées.
Dans les années 1930, lors d’un concours réunissant les meilleurs luthiers du monde arabe, Benharbit se voit attribué pour son Oud, le trophée convoité de « meilleur sonorité ».
Après avoir marqué de son empreinte l’histoire du Oud, il décède en 1994.

AHMED CHIKI

En 1978 , Ahmed Chiki, musicien et joueur de Oud, utilisant les instruments du luthier Benharbit, décide de s’intéresser au travail du maître. Il finit par le rencontrer et les deux hommes deviennent même amis.
Ahmed Chiki se voit donc attribué l’honneur d’être son apprenti, c’est tout naturellement que Benharbit lui légua en guise d’héritage, ses secrets de fabrication du Oud.
Fort de ce savoir et soucieux de propager le talent du maître Benharbit, Ahmed Chiki transmis par le suite cet héritage à son fils, Abdeslam Chiki.

Aujourd’hui on peut apprécier toutes les spécificités et toutes les techniques des Ouds Benharbit dans l’atelier du luthier Abdeslam Chiki
Un atelier situé evidemment à Fez au Maroc. La boucle est ainsi bouclée…